Bibliothèque

1Actes d'adorations - Aamales
Amal Laylatoul Raghaib
2Invocations - Douas
Doua Mahe Rajab après chaque namaz
Hadith al Kissa
27Reflexions Coraniques
Réfléxion 62 – Être l’invité d’Allah (s.w.t.)
Réflexion Coranique 61 – Le résultat des actions
Réflexion Coranique 60 - L'immensité de la Terre
Réflexion Coranique 59 – Seul face à Allah swt
Réflexion Coranique 58 - Recouvrir la foi par l'injustice
Réflexion 57 – Se souvenir d’Allah (swt)
Réflexion 56 -La Miséricorde et la Guidance d’Allah (SWT)
Réflexion 55 – Continuer la mission du Prophète (saw)
Réflexion 54 – A chacun son jour
Réflexion 53 – Donner de ce que l’on chérit
Réflexion 52 - l'humilité dans la prière
Réflexion 51 - l'éloge de soi
Réflexion 50 - Dépendre d'Allah swt
Réflexion 49 – La réponse aux prières
Réflexion 48 – Eviter la Suspicion
Argumenter raisonnablement – Réflexion 47
Réflexion Coranique 46
Réflexion Coranique 45
Réfléxion Coranique 44
Réflexion Coranique 43
Réflexion Coranique 42
Réflexion Coranique 41
Réflexion Coranique 40
Réflexion Coranique 39
Réflexion Coranique 38
Réflexion Coranique 37
Reflexion Coranique 1 – Une vie agréable
2Livres et Compilations
Y aura-t-il alors quelqu’un qui se rappelle – Partie 2
Y aura-t-il alors quelqu'un qui se rappelle?
1Prières - Namazes
Namàzé Âyàt (Prière des signes)
2Nos Actions
Panier gourmand Eid al Fitr 2016 / 1437
Zakat al Fitr 2017 / 1438
1Salutations - Zyarates
Ziyarat Imam Ali (AS) Aminoullah
8Videos Dars
Conseils Ayatollah Sayyid Ali Al Sistani – Partie 1
Conseil Ayatollah Sayyid Ali Al Sistani – Partie 2
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 3
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Conclusion
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 4
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 5
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 6
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 7
Paiement

Y aura-t-il alors quelqu’un qui se rappelle?

1ère partie


Par Yahya ‘Alawi (C. Bonaud)

Qu’est-ce que le Coran ? Pour les musulmans, c’est la Parole même de Dieu. Pour les non-musulmans, ce Livre mériterait à tout le moins de figurer en bonne place parmi les chef-d’œuvres de la littérature et de la sagesse universelles.

Matériellement parlant, le Coran se présente sous la forme d’un volume de taille moyenne, d’environ 600 pages lorsqu’il est imprimé avec une assez grosse écriture. Il est divisé en 114 ensembles, appelés « sourates », qui regroupent des « versets » numérotés, des versets dont le nom arabe, âya, signifie « signe », parce que ces versets sont autant de signes de Dieu, autant de symboles qui révèlent le Divin. Le nombre de versets de chaque sourate est très variable, allant de trois versets pour les plus petites jusqu’à 286 versets pour la sourate la plus longue.

Il est important de comprendre que ces sourates ne sont pas des chapitres d’une histoire suivie, comme on peut le trouver dans la Bible par exemple. Chaque sourate forme un tout indépendant, et il est même possible de trouver encore des thèmes complets et indépendants formant des sous-ensembles à l’intérieur d’une seule sourate. C’est pour cette raison que le lecteur, en particulier le lecteur occidental habitué à la lecture de la Bible ou de romans, est généralement dérouté par la lecture du Coran et par le fait que les thèmes ne se suivent pas selon une progression linéaire, mais semblent au contraire éclater comme une « pluie d’étoiles ».

C’est que le fil conducteur de la Révélation n’était autre, en réalité, que l’histoire même de la communauté musulmane naissante. Le commencement de l’histoire fut le début de cette prédication qui appelait les habitants de La Mecque à s’éveiller et à revenir à Dieu, et l’aboutissement en fut ce moment où, sachant venir sa fin, le Prophète ferma ce livre pour le confier à ses gardiens : ceux qu’il avait lui-même formés pour assumer après lui le fardeau sublime, mais ô combien pesant, de ce dépôt confié par Dieu. Entre ces deux points, ce sont les évènements que vivait la communauté qui étaient autant d’occasions pour Dieu de s’adresser à Ses fidèles pour les former, les éduquer, les enseigner, les rappeler à l’ordre ou les encourager : tantôt, telle parabole, riche d’enseignement, devait être reprise sous un autre angle, pour en développer une autre dimension ; tel récit de la vie d’un Prophète du passé devait être répété en ajoutant d’autres détails qui l’éclairaient d’un nouveau jour ; tantôt c’est une loi qu’il fallait révéler pour répondre à un problème qui venait de se poser ; des conseils qu’il fallait prodiguer pour que les individus puissent mieux vivre ensemble dans leur nouvelle société ; d’autres fois, il s’agissait de proposer à la méditation de tous des principes spirituels, des considérations morales, des sujets de réflexions sur le monde ou sur l’homme ; parfois il fallait faire peur, afin de réveiller, d’autres fois il fallait réjouir, afin de motiver…

Bref, il fallait appeler, rappeler, dire et redire, pour éduquer et former les gens à devenir de véritables « êtres humains », dans toutes les dimensions spirituelles et matérielles qui constituent l’humanité. Dieu, Créateur de l’humanité, en est aussi l’éducateur, et le Coran, comme toutes les Révélations qui l’ont précédées, est un livre de formation et d’éducation de cette humanité. Il ne faut donc pas s’étonner d’y trouver des répétitions : on n’apprend qu’en répétant. Il ne faut pas s’étonner d’y trouver des passages qui touchent aux domaines les plus divers : dans chacune de ces matières, l’homme a besoin d’être enseigné. Enfin, il ne faut pas s’étonner de le trouver comme « éclaté » : le Coran n’est pas un « cours d’humanité en dix leçons », mais une « pluie d’étoiles » tombant du ciel comme autant d’éclats de lumière à recevoir, à méditer, à comprendre et à mettre en œuvre.

Suivez-nous :


Télécharger la version PDF et Ebook :


1452103706_pdf1452103577_epub

Si vous trouvez quelconque erreur, merci de nous contacter en utilisant ce lien :

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis !