Bibliothèque

1Actes d'adorations - Aamales
Amal Laylatoul Raghaib
2Invocations - Douas
Doua Mahe Rajab après chaque namaz
Hadith al Kissa
27Reflexions Coraniques
Réfléxion 62 – Être l’invité d’Allah (s.w.t.)
Réflexion Coranique 61 – Le résultat des actions
Réflexion Coranique 60 - L'immensité de la Terre
Réflexion Coranique 59 – Seul face à Allah swt
Réflexion Coranique 58 - Recouvrir la foi par l'injustice
Réflexion 57 – Se souvenir d’Allah (swt)
Réflexion 56 -La Miséricorde et la Guidance d’Allah (SWT)
Réflexion 55 – Continuer la mission du Prophète (saw)
Réflexion 54 – A chacun son jour
Réflexion 53 – Donner de ce que l’on chérit
Réflexion 52 - l'humilité dans la prière
Réflexion 51 - l'éloge de soi
Réflexion 50 - Dépendre d'Allah swt
Réflexion 49 – La réponse aux prières
Réflexion 48 – Eviter la Suspicion
Argumenter raisonnablement – Réflexion 47
Réflexion Coranique 46
Réflexion Coranique 45
Réfléxion Coranique 44
Réflexion Coranique 43
Réflexion Coranique 42
Réflexion Coranique 41
Réflexion Coranique 40
Réflexion Coranique 39
Réflexion Coranique 38
Réflexion Coranique 37
Reflexion Coranique 1 – Une vie agréable
2Livres et Compilations
Y aura-t-il alors quelqu’un qui se rappelle – Partie 2
Y aura-t-il alors quelqu'un qui se rappelle?
1Prières - Namazes
Namàzé Âyàt (Prière des signes)
2Nos Actions
Panier gourmand Eid al Fitr 2016 / 1437
Zakat al Fitr 2017 / 1438
1Salutations - Zyarates
Ziyarat Imam Ali (AS) Aminoullah
8Videos Dars
Conseils Ayatollah Sayyid Ali Al Sistani – Partie 1
Conseil Ayatollah Sayyid Ali Al Sistani – Partie 2
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 3
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Conclusion
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 4
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 5
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 6
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 7
Paiement

Réflexion Coranique 40


Trouver de la joie dans le Coran

قُلْ بِفَضْلِ اللّهِ وَبِرَحْمَتِهِ فَبِذَلِكَ فَلْيَفْرَحُواْ هُوَ خَيْرٌ مِّمَّا يَجْمَعُونَ

Dis: « [Ceci provient] de la grâce d’Allah et de Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C’est bien mieux que tout ce qu’ils amassent». (Sūrat Yūnus No. 10, Āyat 58)

Ce verset présente le contenu du Coran comme une source de joie et de bonheur pour les croyants. Il vient après le verset qui parle du Saint Coran comme étant une guérison pour les croyants. Ici, Allah (swt) dit qu’il [c’est-à-dire le Coran] nous est parvenu par sa Grâce et sa Miséricorde.

La guidance qu’il contient a changé le cours de l’humanité. Il a illuminé leur vie et leur a montré la voie du bonheur dans le monde ici-bas et l’au-delà. Ainsi, les gens devraient se réjouir de cela plutôt que des choses matérielles qu’ils ont amassées.   Être heureux de quelque chose signifie l’apprécier et en retirer un sentiment positif. Quand une personne trouve de la joie dans quelque chose, c’est généralement parce que celle-ci compte beaucoup pour elle. Cela lui procure un bien-être intérieur et la laisse avec une tranquillité d’esprit, se sentant ainsi mieux qu’avant qu’elle ne la trouve.

Avec les choses mondaines, le bonheur est éphémère et est bientôt remplacé par des émotions négatives. Cela est dû au fait que les gens s’attendent à trouver un bonheur durable à partir de sources matérielles et transitoires. Espérer un bonheur complet de telles sources est une illusion. En fin de compte, tout ce qui ne vient pas de Dieu, ne peut offrir un bien-être durable.

Un magnifique hadith de l’Imam al-Sādiq (a) dit : Il n’y a aucun réel soulagement [et bonheur] pour un croyant jusqu’à sa rencontre avec Allah (swt). Jusque-là, il peut être trouvé dans quatre choses : 1. Le silence, à travers lequel on devient conscient de l’état de son cœur et de son âme sur ce qui est entre soi et son Seigneur. 2. La solitude, à travers laquelle on est sauvé des afflictions de l’époque, tant apparentes que cachées. 3. La faim, à travers laquelle on étouffe les désirs et les chuchotements. 4. Se lever dans la dernière partie de la nuit, pour alléger son cœur et purifier sa nature et son âme (MH, H.7512).

Quand le bonheur est recherché à travers des sources spirituelles plutôt que matérielles, il est beaucoup plus fort et durable. Il prend une nuance différente, colorant la vie avec force intérieure et tranquillité. Il apaise, calme et est immunisé contre les circonstances fluctuantes. Il s’agit sans aucun doute du véritable bonheur que l’homme cherche en permanence.

Augmentons notre joie par le biais du Coran en comprenant qu’il s’agit de la communication directe de Dieu à nous. Savourons ses beautés et profondeurs et prenons-en ce dont nous avons besoin pour rester à flot dans ce monde orageux. Apprécions-le et sachons que rien n’est plus digne de réjouissance que les mots de Dieu à nous. Il n’est pas étonnant que le Saint Prophète (saw) ait dit : « Celui à qui le Coran a été donné et qui pense ensuite que quelqu’un a reçu quelque chose de meilleur que ce qu’il a, a en effet rabaissé une chose puissante et a magnifié une chose insignifiante. » (MH, H.16145).  

Sources: Āyatoullāh Nāsir Makārim Shirāzī (editor), Tafsīr-e Namoūne;  Mouhammadī Rayshahrī, Mīzānoul Hikmah.

Suivez-nous :


Télécharger la version PDF et Ebook :


1452103706_pdf1452103577_epub

Si vous trouvez quelconque erreur, merci de nous contacter en utilisant ce lien :

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis !