Bibliothèque

1Actes d'adorations - Aamales
Amal Laylatoul Raghaib
2Invocations - Douas
Doua Mahe Rajab après chaque namaz
Hadith al Kissa
27Reflexions Coraniques
Réfléxion 62 – Être l’invité d’Allah (s.w.t.)
Réflexion Coranique 61 – Le résultat des actions
Réflexion Coranique 60 - L'immensité de la Terre
Réflexion Coranique 59 – Seul face à Allah swt
Réflexion Coranique 58 - Recouvrir la foi par l'injustice
Réflexion 57 – Se souvenir d’Allah (swt)
Réflexion 56 -La Miséricorde et la Guidance d’Allah (SWT)
Réflexion 55 – Continuer la mission du Prophète (saw)
Réflexion 54 – A chacun son jour
Réflexion 53 – Donner de ce que l’on chérit
Réflexion 52 - l'humilité dans la prière
Réflexion 51 - l'éloge de soi
Réflexion 50 - Dépendre d'Allah swt
Réflexion 49 – La réponse aux prières
Réflexion 48 – Eviter la Suspicion
Argumenter raisonnablement – Réflexion 47
Réflexion Coranique 46
Réflexion Coranique 45
Réfléxion Coranique 44
Réflexion Coranique 43
Réflexion Coranique 42
Réflexion Coranique 41
Réflexion Coranique 40
Réflexion Coranique 39
Réflexion Coranique 38
Réflexion Coranique 37
Reflexion Coranique 1 – Une vie agréable
2Livres et Compilations
Y aura-t-il alors quelqu’un qui se rappelle – Partie 2
Y aura-t-il alors quelqu'un qui se rappelle?
1Prières - Namazes
Namàzé Âyàt (Prière des signes)
2Nos Actions
Panier gourmand Eid al Fitr 2016 / 1437
Zakat al Fitr 2017 / 1438
1Salutations - Zyarates
Ziyarat Imam Ali (AS) Aminoullah
8Videos Dars
Conseils Ayatollah Sayyid Ali Al Sistani – Partie 1
Conseil Ayatollah Sayyid Ali Al Sistani – Partie 2
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 3
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Conclusion
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 4
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 5
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 6
Conseils de Sayyid Ali al-Sistani aux jeunes – Partie 7
Paiement

Réflexion Coranique 55


 

Continuer la mission du Prophète (saw)

وَمَا مُحَمَّدٌ إِلَّا رَسُولٌ قَدْ خَلَتْ مِنْ قَبْلِهِ الرُّسُلُ ۚ أَفَإِنْ مَاتَ أَوْ قُتِلَ انْقَلَبْتُمْ عَلَىٰ أَعْقَابِكُمْ

Mohammad n’est qu’un messager – des messagers avant lui sont passés
S’il mourrait, donc, ou s’il était tué, retourneriez-vous sur vos talons?

(Sūrat Āli ‘Imrān, No. 3, Āyat 144)

Ce verset a été révélé après la bataille d’Ohud quand une rumeur circula sur la mort du Saint Prophète (saw). Les gens paniquèrent quand ils entendirent cela. Beaucoup fuirent la bataille tandis que d’autres envisagèrent de rejoindre les forces opposées maintenant que le Prophète (saw) était mort. Seul un petit groupe resta ferme et invita les autres vers la raison. Si Mohammad (saw) était mort, dit Anas bin Nadhir un des compagnons du Prophète, le Dieu de Mohammad n’était pas mort.

Le verset ci-dessus explique aux musulmans que la religion de l’Islam consiste à adorer Dieu uniquement et non pas une personne. Même une personne aussi importante que le Saint Prophète (s), n’était seulement qu’un serviteur et un messager de Dieu. D’autres prophètes avaient également été envoyés avant lui, qui sont morts et qui ont quitté ce monde. Si le Prophète (s) venait à mourir, le devoir des croyants serait de poursuivre sa mission et de la maintenir en vie.

Ceci est une preuve de la véracité du Prophète (s), il ne laissa pas les Musulmans penser que l’Islam était uniquement connecté à sa personne. L’Islam était bien plus vaste que cela. Tout était relié à Dieu, et à aucun être humain. Ce type de commandement met en évidence une sincérité dénuée de conflit d’ego, qui entache souvent le titre du dirigeant. Bibi Fatima (a) récita ce verset dans une partie de son sermon sur Fadak, la terre qu’elle avait héritée de son père et qui lui a été refusée par la suite. Elle demanda pourquoi les musulmans ne levaient pas leurs voix pour défendre ses droits.

Elle (a) dit: Voulez-vous alors dire que Mohammad est décédé et que nous n’avons plus de responsabilité à assumer? Sa perte est immense . . . et il n’y a pas d’autre calamité plus grande que la mort du Prophète! . . . Cela (la mort du Prophète) vous avait déjà été transmis dans le Livre d’Allah, qu’Il soit glorifié. Vous lisiez le Coran, nuit et jour, d’une voix forte, complaignante, sur un ton normal et d’une voix agréable. Quant à ce qui est arrivé dans le passé aux prophètes et aux Messagers d’Allah – la volonté est décisive et la destinée imposée. Mohammad n’est qu’un messager – des messagers avant lui sont passés – S’il mourrait, donc, ou s’il était tué, retourneriez-vous sur vos talons? (Q 3:144) 
Le message dans ce verset est que l’Islam ne devrait pas être utilisé pour son intérêt personnel et pour se faire valoir. Les objectifs de l’Islam sont beaucoup plus élevés. Mettre en avant des personnalités sans tenir compte des véritables règles est un signe de déviance du véritable message de l’Islam. L’Islam sera toujours éminent, à l’abri des allées et venues des différents dirigeants. Les Musulmans se doivent de comprendre cela et servir sa cause pour poursuivre la mission.

Sources: Āyatullāh Nāsir Makārim Shirāzī (Editeur), Tafsīr-e Namūne; 

http://www.al-islam.org/fatimiyyah-ashura-lutfullah-safi-al-gulpaygani/historic-fadak-sermon-fatima

Suivez-nous :


Télécharger la version PDF et Ebook :


1452103706_pdf1452103577_epub

Si vous trouvez quelconque erreur, merci de nous contacter en utilisant ce lien :

Partagez cet article

Partagez cet article avec vos amis !